Règlementations thermiques : quelles différences entre RT2020 et RT2012

Au 1er janvier 2020, la réglementation thermique 2020 (RT2020) sera en vigueur. D’un point de vue technique, la règlementation thermique 2012 (RT2012) se destine aux Bâtiments de Basse Consommation ou BBC, alors que celle de 2020 s’appliquera aux Bâtiments à Energie POSitive ou BEPOS. Quelles sont les différences entre la RT2012 et la RT2020.

Des bâtiments de basse consommation ou BBC aux bâtiments à énergie positive ou BEPOS

La RT 2020 va bientôt remplacer la Règlementation thermique 2012 en termes de normes à respecter pour la construction d’un habitat. Cela concerne notamment le système de chauffage ou l’isolation thermique. En attendant ce passage à la RT 2020, une isolation liège, un isolant thermique naturel, répond parfaitement aux normes en vigueur. Découvrez toute la gamme d’isolation liège sur domus-materiaux.fr, des produits adaptés pour les sols, murs et revêtements de finitions.

Alors que la RT 2012 se focalise sur l’isolation du logement et ses aspects thermiques, la RT 2020 considère, dans le cadre de la protection de l’environnement, la production d’énergie, la durée de vie des matériaux et les conditions de fabrication des appareils. La RT 2012 exige uniquement le contrôle de 5 usages, dont le refroidissement, le chauffage, l’eau chaude sanitaire, les appareils auxiliaires, comme les ventilateurs, et l’éclairage. La RT 2020 ajoute les effets du carbone sur la construction.

La norme BEPOS imposera aux bâtiments de produire une énergie supérieure à l’énergie consommée, avec une consommation se réduisant à 15 Kwh primaires/m²par an. La norme BBC se limite à une consommation d’énergie à 50 kWhprimaire/m² par an. Appliquer la RT2020 a pour but de sensibiliser chaque citoyen et le pousser à réduire sa consommation d’énergie. Ainsi, chaque bâtiment neuf, équipé d’une bonne isolation, devra produire en quantité suffisante de l’énergie renouvelable, telle que l’énergie photovoltaïque.

Energies positives et énergies renouvelables

La RT 2020 prévoit d’intégrer dans le Plan Bâtiment Durable, le projet concernant les bâtiments à énergie positive ou BEPOS. Ce concept a pour but de limiter la consommation d’énergie. Les BEPOS concernent les bâtiments neufs, dont la production d’énergie est supérieure à leur consommation, à l’instar de l’électricité ou de la chaleur. Il s’agit en général de constructions passives très performantes et suffisamment équipées en ressources énergétiques.

La RT 2020 exigera, de la part de tous les bâtiments bâtis à partir de 2020, d’utiliser des énergies positives. Pour répondre aux normes de cette nouvelle règlementation thermique, il est primordial que le secteur du bâtiment se prépare à adopter le concept de l’énergie positive. La réalisation de bâtiment à énergie positive reprend les critères de base de l’habitat passif, avec en plus les nouvelles ressources de production énergétiques. Il s’agit notamment de réduire la consommation d’énergie au niveau des équipements ménagers et de récupérer les eaux de pluie.

Pour atteindre les 20 % d’énergie renouvelable, prévue en 2020, la RT 2020 exigera au moins l’usage d’une énergie renouvelable, notamment dans les maisons particulières. Il est possible d’installer des capteurs solaires thermiques, destinés à fournir la maison en eau chaude, ou de poser des panneaux photovoltaïques, nécessaires pour produire de l’électricité. Le solaire passif constitue également une source d’énergie renouvelable, captée par exemple au niveau des zones vitrées de la maison.